Share on facebook

Prochain RDV

Championnats du monde XM

Kirchberg (AUT)

29 juin 2013

Partenaires

Bannière
Bannière

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui13
mod_vvisit_counterHier24
mod_vvisit_counterCette semaine146
mod_vvisit_counterTotal402459

Pierre-Geoffroy Plantet, le VTT-iste
Saint Raphaël : avant-première de stage PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 08 Avril 2013 00:00

Pour la première Coupe de France de la saison, l'objectif de Pierre-Jo est de progresser, tout simplement : "ce n'est que ma deuxième course de la saison et la première sur le format XC, je manque encore de repères pour viser un objectif plus clair." avoue Pierre-Jo.

En présence d'un beau plateau francais et de quelques étrangers, Pierre-Jo prend de nouveau un départ qui le laisse sur sa faim : "Je rate ma pédale, ce qui fait que je me retrouve vite autour de la 30ème place. C'est ensuite assez dur de remonter quand la course part aussi fort..."

Il devra donc fournir un effort sur la durée pour compenser ce départ : "Le circuit est majoritairement en single, ce qui fait que c'est difficile de doubler. Heureusement, après deux tours, le rythme de la course se stabilise et je commence enfin à remonter des places. A la mi-course, quelques paquets se forment, j'arrive alors à gagner pas mal de places d'un coup sur les passages plus roulants."

La fin de course le retrouve 13ème, content de ses sensations mais un peu moins du résultat en soi : "13ème à une Coupe de France, ce n'est pas mirobolant pour moi. Mais, par rapport à mon planning d'entraînement de cette année, je me dis que c'est positif. Ce n'est que ma 2ème course de la saison et un gros stage d'une semaine m'attend dès demain en Italie..."

Pierre-Jo restera 6 jours en Italie (du 2 au 7 avril) avec son club Allemand, une bonne semaine d'entraînement qui devrait payer par la suite...

 
Cassis 2013 : à la recherche du soleil perdu PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Vendredi, 05 Avril 2013 11:35

Pierre-Jo a rarement été au top de sa forme pour le Raid Offroad de Cassis. En général, l'ouverture de la saison française le trouve encore en pleine préparation. Cette année, c'est plus que jamais le cas, sa coupure hivernale ayant duré jusqu'à mi-janvier. Il y est donc allé dans une optique de préparation et, surtout, pour retrouver le soleil et la douceur, qui sont les atouts du Sud à ce moment de l'année.

Grosse déception sur ce point : "c'est finalement avec la pluie qu'on se réveille dimanche matin, et on s'attend à une bonne galère..." La pluie cesse quand même juste avant le départ, ce qui fait que les conditions ne sont pas si terribles que ca, si ce n'est que les cailloux sont plus glissants que d'habitude. Après un départ pas fameux -comme souvent pour Pierre-Jo aux premières courses de la saison- il tourne autour de la 20ème place pendant la première moitié de la course.

Peu après la mi-course, surprise : "Au bout de 1h20 de course, on est plusieurs à se perdre, et je me retrouve environ 25/30ème, un peu déçu d'avoir perdu des places." Il remontera petit à petit, pour finir 21ème.

"C'était pour moi la première course de l'année, c'était donc assez dur de retrouver le rythme. J'espère que ca viendra au fil des courses, avec une préparation peaufinée." conclut Pierre-Jo.

 
Mise à jour PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Dimanche, 17 Juillet 2011 10:15

Beaucoup de changements pour Pierre-Jo depuis notre dernière news... Voici le point en bref :

Retour chez Lapierre

Après un an et demie chez NewCycling, Pierre-Jo a rejoint depuis la mi-juin le team Lapierre. "J'ai passé de très bons moments chez les orange-et-noirs, c'était une belle période et je leur en remercie. D'un autre côté, je suis aussi très content de me retrouver chez Lapierre, cela va dans la continuité de mon travail en R&D chez eux, c'est plus logique. Dommage seulement pour les circonstances dans lesquelles ce transfert s'est fait : en raison des difficultés de NewCycling, on ne pouvait plus assurer ma fin d'année dans le Team. On a donc dû faire le changement pendant la seule semaine en milieu de saison où cela est autorisé."

Périple canadien

"Cela commençait mal... j'avais déjà grillé beaucoup de cartouches avant de partir. Mon transfert étant bouclé une demi-heure avant la date limite, le 20 juin à midi, jusqu'à cette heure-là je ne savais toujours pas quand, comment et avec qui j'allais partir outre atlantique. Je suis quelqu'un qui gère assez mal ce genre de situation 'de crise', et en raison de cela une semaine avant mon départ je n'étais toujours pas serein pour préparer mes courses.

Les deux courses, Mont Saint Anne et Windham, ont été extrêmement difficiles pour moi. Je n'avais aucune sensation, je m'accrochais comme je pouvais. J'ai eu de la chance qu'il y ait eu beaucoup de chutes et de problèmes techniques, dont moi j'ai été épargné pour une fois. Je finis 44ème et 42ème, très déçu de ne pas avoir été au top et m'interrogeant sans arrêt sur les raisons de mon état de forme."

Ceci explique cela...

"En rentrant chez moi, je dois passer à la poste pour récupérer un recommandé qui m'était destiné. Je pensais au pire : impôts, PV non payé... Finalement, c'était une lettre de la FFC qui m'annonçait que mon taux de réticulocytes était, au moment de ma dernière prise de sang qui datait d'Offenburg, à deux fois moins que le seuil minimal !!! Ce qui équivaut à une anémie très sérieuse... J'aurais dû observer au moins 10 jours de repos mais, en raison d'une erreur d'adresse de la part de la Fédé, je n'ai pas reçu le courrier qui m'en informait. Au lieu de me reposer, j'étais donc au Canada en train de me faire mal sur les circuits de coupe du monde..."

Un championnat de France sans ambition

"Je pars donc sans ambition pour les France. Une autre course très difficile, où j'en ai bavé, je manquais de force, de jus, de rythme... bref, rien n'allait. Je m'accroche comme je peux et finis 6ème."

La suite...

"Lundi matin, une prise de sang supplémentaire est au programme, afin de comprendre les raisons de cette anémie. Ensuite, une bonne semaine de repos, en espérant que j'en sois remis d'ici là. Le problème avec ce type d'anémie, qui se manifeste par un taux bas de réticulocytes, c'est qu'il n'y a pas de traitement possible. Seul le repos va me permettre de m'en tirer. Et personne ne peut savoir combien de temps cela va prendre. De mon côté, j'espère que ça va aller très vite..."

 
Une nouvelle aventure PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 14 Mars 2013 00:00

2012, une année bien mitigée

En 2012, Pierre-Jo a eu du mal à trouver son rythme... Une coupure de 6 semaines -soit 2 de plus que d'habitude- n'ayant pas suffi à effacer les traces de son anémie et de ses petites blessures à répétition de 2011, Pierre-Jo s'est traîné toute la saison tant bien que mal sur son vélo, sans vraiment retrouver ses bonnes sensations d'antan. Un système immunitaire encore affaibli lui a valu des bronchites et autres bobos à répétition, avec des convalescences beaucoup plus longues qu'à son habitude. Ses résultats de 2012 n'en sont qu'un pâle reflet...

Il fallait faire quelque chose...

À l'automne 2012, il décide cette fois-ci de couper 3 bons mois, puis de "voir après ce qu'on va faire". L'envie n'est plus là, le corps ne suit plus. Lapierre décide d'arrêter le Team de XC, Pierre-Jo ne réagit pas, ne se lance pas à la recherche de nouveaux partenaires. Sa coupure n'est pas que physique, la tête a besoin d'une pause aussi. Pour passer à autre chose, ou bien pour retrouver une nouvelle motivation. En tant que bon Normand, PGP laisse au temps le soin de décider...

...Et il a décis !

B'Twin le contacte, ils s'intéressent à la fois à PGP le sportif et à PGP l'ingénieur. Cela lui plaît : "Je ne peux m'empêcher de réfléchir au modèle scientifique, mécanique du vélo en roulant à l'entraînement. Une bonne partie de mon boulot d'ingénieur s'effectue déjà en amont, pendant les sorties, avant de m'asseoir à mon bureau devant mes logiciels et mes composants électroniques. J'ai bien aimé que B'Twin aient si bien compris cela, et qu'ils me permettent de mettre en valeur cette particularité."

Début mars, le contrat est signé. Pierre-Jo roulera sur un B'Twin, choisira son programme de courses afin de tester un large choix de matériel et de se reconcentrer sur le plaisir de rouler, au détriment d'une chasse pure et dure à la performance. Parallèlement, avec ses collègues de sa société d'ingénierie Shift-Up, il utilisera les résultats de ces tests-matériel grandeur nature dans le but d'améliorer les produits B'Twin et d'en créer des nouveaux.

"Je démarre cette saison avec beaucoup de sérénité et une motivation renouvelée. Mes objectifs ont changé, je ne vise plus exclusivement un résultat en Coupe du Monde. Mon programme sera plus varié et reflétera mieux mes centres d'intérêt, autant sportifs que professionnels" , confie Pierre-Jo.  Ainsi, la Transvésubienne refait cette année son apparition dans le planning de PGP.

Aventure à suivre !

 
Troque cheville contre poignet... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 31 Mai 2011 11:53

Pratiquement remis de son entorse à la cheville, Pierre-Jo se lance sur le circuit le samedi, pour les reconnaissances. "Mais, après une chute comme celle de Dalby, tout paraît plus grand : les cailloux, les racines, les sauts... Le fait de finir la course sur une chute la semaine dernière m'a destabilisé un peu au niveau mental je pense. Sinon je ne m'explique pas comment j'ai pu retomber deux fois de suite. La première fois, c'est la cage thoracique qui a pris, la deuxième fois j'ai eu un choc au poignet. C'est vrai que le circuit glissait et que j'ai été pris dans un bouchon sur une portion technique où il fallait passer en vitesse pour avoir de la stabilité. Mais je pense que le mental y était aussi pour beaucoup..."

Pierre-Jo prend quand même le départ le lendemain, le poignet strapé et un Ibuprofène à l'actif, sous les conseils de Sam, le kiné de l'équipe de France. Mais cela ne suffira pas : "Les douleurs au poignet étaient très vives, j'avais du mal à tenir le guidon. Du coup, dans les descentes j'étais encore moins en confiance. Je perdais des places sans arrêt. Quand j'ai vu que j'étais sorti des 60 premiers, j'ai laissé tomber."

"Les conclusions que je peux en tirer, c'est qu'une course se joue énormément dans la tête. Je le savais déjà, mais ce weekend j'en ai eu une preuve supplémentaire. La confiance en soi est primordiale dans les portions techniques et, quand on l'a perdue à cause d'une chute, on est littéralement handicapé. En plus, sur une coupe du monde, si on n'est pas à 100%, que ce soit au niveau du mental ou des capacités physiques, ça ne sert à rien de prendre le départ..."

"Je suis d'autant plus impressionné par Max [ime Marotte, NDLR], qui enchaîne les grosses performances ces derniers weekends. Bravo à lui, il le mérite bien !"

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 9

Cette année, on roule pour...

Recherchez

Sondage du moment

Votre meilleur souvenir de Pierre-Jo, c'est...
 

L'autre vie de Pierre-Jo

Share on facebook

Prochain RDV

Championnats du monde XM

Kirchberg (AUT)

29 juin 2013