Houffalize un jour, Houffalize toujours Imprimer
Écrit par Administrator   
Lundi, 02 Mai 2011 08:46

Peu de coureurs des 20 premiers de la coupe du monde manquaient hier à l'appel sur la ligne de départ d'Houffalize. La ville belge a perdu cette année l'organisation de sa manche de coupe du monde, mais pas son prestige. Le public était plus épars, mais la densité de vedettes est restée la même.

Pierre-Jo est parti avec le dossard 25, 4ème ligne, sur un parcours plus dur que celui de la coupe du monde, mais pas moins beau. "Les organisateurs pensaient l'avoir simplifié, mais parmi les coureurs on était unanimes : il y avait beaucoup moins de périodes de répit que sur l'ancien circuit. Cependant, il reste tout aussi technique et agréable à rouler." Les sensations de Pierre-Jo sont pas trop mauvaises, il fait une très bonne première moitié de course, devant notamment Kulhavy, et à moins d'une minute de la tête. A deux reprises, il fait même des temps au tour comparables avec ceux de Nino Schurter. "C'est très encourageant...". Il coincera néanmoins un petit peu sur la fin de course et, crevaison lente comprise, il finira 11ème. "J'ai senti que mon pneu avant avait perdu de l'air à un tour et demi de la fin. Mais j'ai réussi à le maintenir à 1 bar environ en roulant doucement dans les descentes. J'ai préféré ne pas m'arrêter au poste technique et assurer comme ça."

"Ce que je retiendrai de cette course, c'est la remontée phénoménale de Kulhavy sur la fin. Alors que dans la première moitié de la course, je l'ai même déposé dans une montée, il finit visiblement comme une fusée. C'est impressionnant !"

Maintenant, pit stop pour Pierre-Jo dans sa Normandie natale avant d'enchaîner sur la coupe de France de Saint Brieuc.